• Steichen « Flatiron-Evening » – 05/15Photographie108.32%
  • Photographie de Renoir & Mallarmé par Degas204 600 €
  • Marché de l’art mondiale 2014€51 Milliards
  • Drtikol « Nu » – 11/15Photographie150.00%
  • Mallarmé « Un coup de dés… » Manuscrit autographe963 000 €
  • Apollinaire « L’art et l’amour » Poème autographeAutographe400.00%
  • Mao Zedong Lettre tapuscrite signée787 000 €
  • FAMILLE PROUST – 5 PORTRAITS CDV 05.20168750 euros
  • LAS GEORGE SAND A GUSTAVE FLAUBERT 05.201614 000 €

Blog

Mar 31
berlioz_03

#ACTU > Le manuscrit de la partition piano-voix des Troyens de Berlioz acquis par la Bnf

Considéré comme perdu depuis plus d’un siècle, la Bibliothèque nationale de France vient d’acquérir le manuscrit de la partition pour piano et voix des Troyens de Berlioz. Transcrite par le compositeur en personne, il s’agit de la version la plus complète de l’opéra à ce jour.

Possédée par un collectionneur privé, la partition a réapparu après plus de cent ans de discrétion à travers la maison de vente Sotheby’s. La maison de vente explique que lorsque de tels documents sont mis en vente, elle donne toujours la priorité aux institutions. La Bnf possédant déjà la plus grande collection de partitions manuscrites de Berlioz dont la version orchestrale des Troyens, il était hors de question de voir partir le document dans une collection privée.

Quand la maison de vente a contacté Bruno Racine, président de la Bnf il a aussitôt prévenu les conservatrices du département musique de l’existence de cette transcription « Elles étaient incrédules car on la pensait définitivement perdue » se souvient-il.

Elizabeth Giuliani conservatrice et directrice du département à l’époque a pu très rapidement reconnaître la belle écriture de Berlioz et mesurer l’importance de la découverte. « La plus grande partie de l’ouvrage est réellement de sa main, notamment la quasi intégralité des deux portées du piano. La richesse de la partition provient du nombre impressionnant de didascalies, des indications très précises de Berlioz sur l’emplacement des personnages, des décors. Le compositeur prend soin également de rappeler quels sont les instruments de l’orchestre censés jouer à la place du piano afin de guider au plus près l’interprète », explique-t-elle.

Postérieure aux versions orchestrales de 1856 et 1858, cette transcription de 1859 est la version la plus complète de l’opéra connue à ce jour. Le manuscrit contient en effet bon nombre de scènes supprimées de la version orchestrale voire des passages totalement inédits. C’est notamment le cas du final et de l’épilogue, très écourtés par l’éditeur. Cette transcription permettra aux chefs d’orchestre et metteurs en scène qui monteront Les Troyens à l’avenir de coller au plus près de ce que souhaitait Berlioz.

Une partition classée Trésor National, acquise par la BNF avec l’aide de dons majoritairement celui du mécénat musical de la Société Générale et d’autres recueillis lors du dîner annuel de la Bnf. Le reste du financement provient des fonds propres de l’institution. La partition a donc été acquise à hauteur de 1,5 millions d’euros par le biais de la maison Sotheby’s.

Deux mystères demeurent toujours néanmoins, tout d’abord l’absence du deuxième acte des Troyens dans son intégralité. Nul ne sait s’il existe toujours quelque part. Deuxièmement, la présence d’une autre écriture que celle de Berlioz et de son copiste. Il s’agit pour l’essentiel de lignes de chant et de quelques indications qui pourraient être de la main de Pauline Viardot, célèbre mezzo-soprano et grande amie de Berlioz. Il faudra encore du temps pour que les 596 pages de la partition révèlent tous leurs secrets.

Sources – Victor Tribot Laspière – France Musique – 01/03/2016

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

FRANCE

Siège social
32 rue Drouot 75009 Paris
Tél : +33 (0) 1 48 24 28 90
Fax : +33(0) 1 48 24 28 95

Belgique

11 Rond-Point Schumann 1040 Bruxelles
Tél. : + 32 (0) 2 256 75 13
Fax : + 32 (0) 2 256 75 70